Culture
Un Été au Havre

20 000 cœurs pour dire « Bon anniversaire Le Havre » !

Un Été au Havre – Journée d’ouverture
Un Eté au Havre, une Magnifik Parade pour la fête d'ouverture

Le moment était attendu depuis plusieurs mois : le samedi 27 mai, le Havre célébrait le lancement des festivités Un Été au Havre, avec une fête d’ouverture grandiose.

L’occasion était trop belle de mettre un immense coup de projecteur sur la ville, qui fête cette année son 500e anniversaire. Rares sont les villes qui connaissent leur date de fondation. Rares sont celles aussi qui proposent une telle programmation pour, définitivement, marquer les mémoires. Le programme de la journée d’ouverture était de taille et avait pour point de départ la ville haute, au cœur du quartier de Caucriauville. Dans une ambiance particulièrement conviviale, Havrais et touristes se sont retrouvés au Pré-Fleuri et ont pu profiter de divers temps-forts, entre création et farniente.

Parabole avec vue

Car tout est parti d’un point de vue, extraordinaire, sur l’ensemble de la ville, du port à la plage. Pour mieux observer ce panorama, l’artiste Alexandre Moronnoz a imaginé une Parabole, immense, entièrement faite de bois. L’idée : s’y installer, s’y prélasser, y faire une pause, quelle qu’elle soit, avec vue dégagée sur Le Havre. La sensation de pouvoir embrasser d’un coup d’œil toute la ville… Avant – ou après – avoir découvert cette œuvre pérenne et avant – ou après – avoir profité de l’un des food trucks présents, il était possible de faire soi-même partie d’une œuvre d’art. Imaginés par la créatrice Fanny Bouyagui, des Golden Cubes, petits containers recouverts d’or à l’intérieur habillé de motifs floraux, ont accueilli le public durant toute la journée. L’idée : vous faire prendre en photo à l’intérieur, vêtu d’une tenue dans le même motif que le décor ! Des clichés qui seront associés à la grande épopée photographique en cours, qui propose de tirer le portrait de toute la population havraise afin de réaliser une installation intitulée Le Temps suspendu, présentée dans les Jardins Suspendus le 8 octobre prochain, pour la clôture des festivités Un Été au Havre.

Catherine Ringer chante Le Havre

Le deuxième rendez-vous de la journée était place de l’Hôtel de Ville. Et quel rendez-vous ! Une parade, Magnifik, pour rendre hommage à la ville, son identité et son architecture. 200 modèles, hommes et femmes du Havre, ont ainsi défilé arborant des tenues vives et colorées sur lesquelles étaient parfois reproduites des photos d’emblèmes, tels Saint-Joseph, un porte-conteneurs, des balcons d’immeubles Perret. Coiffés de perruques démesurées, les participants ont régalé le public durant presque 40 minutes. Et quel public ! Vous étiez plus de 20 000 à avoir répondu présent à ce grand rendez-vous. Il faut dire que 500 ans, ça ne se fête pas tous les jours et ça méritait bien un Happy Birthday chanté à 20 000 cœurs.   

La journée s’est terminée à la plage, avec un superbe coucher de soleil, mais aussi, et surtout, un grand concert qui a vu se succéder sur scène Electro Bamako et Marc Minelli, Catherine Ringer qui a chanté – deux fois – une chanson hommage au Havre écrite par l’auteur-compositeur havrais Jérôme Soligny, et La Femme.

Il fallait au moins ça pour lancer Un Été au Havre et la programmation imaginée par le directeur artistique Jean Blaise. Le 27 mai 2017, ce n’était que le début des célébrations des 500 ans qui vont durer 5 mois. Bon anniversaire Le Havre !